vendredi 17 octobre 2014

Casting

Il faut se rendre à l'évidence : le casting de ma vie sexuelle ne passe pas davantage le test de Bechdel que le pire blockbuster hollywoodien. Le casting de ma vie sexuelle est plein de préjugés. Le casting de ma vie sexuelle est hyper ethnocentriste. Le casting de ma vie sexuelle représente rien du tout. Le casting de ma vie sexuelle craint à mort.

Pas un P.O.C. à un rôle important. Pas de P.O.C. tout court d'ailleurs. Même pas un peu, même pas de loin. Le casting de ma vie sexuelle est blanc comme un cul. Comme un cul blanc, en tous cas.

Très très peu de femmes, et dans des rôles tellement secondaires que ça vaut même pas la peine d'en parler.

Evidemment y'a aucune personne LGBT (même si toi t'es un peu queer, mais bon t'es quand même vachement homme et vachement blanc surtout).

Y'a pas non plus une seule personne avec un handicap.

Y'a bien ce jeune homme moitié japonais qui est en fauteuil roulant maintenant mais à l'époque il l'était pas, et puis on a guère fait que se rouler des pelles ados, et c'est dommage sinon il aurait aussi pu compter comme P.O.C., j'aurais fait d'une pierre deux coups.

Je trouve ma vie sexuelle très très peu ouverte d'esprit. Y'a comme un gros biais dans le casting de ma vie sexuelle. Va falloir que je veille sérieusement à l'égalité des chances dans ma vie sexuelle.

2 commentaires:

  1. Et en plus de cela, il faudrait également veiller à avoir une vie éco-sexuelle responsable, durable, bio et citoyenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais ça c'est la base, ça va de soi.

      Supprimer