lundi 29 avril 2013

Kiasm

Voyez comme c'est étrange.
Je vous ai cédé car je craignais, si je ne cédais pas, qu'il n'y ait pas de second rendez-vous.
Et c'est précisément parce que je vous ai cédé que je n'ai plus envie de vous revoir.

1 commentaire:

  1. Hmm... Les méandres...
    Comme dirait François premier...

    RépondreSupprimer